Rechercher
  • virginie benedicto

Parent employeur, assistant(e) maternel(le)...

Mis à jour : 27 mai 2019

Le métier d’assistant(e) maternel(le) agrée(e) à domicile a cette particularité d’accueillir dans un environnement privé et personnel une activité professionnelle.

La frontière entre les deux domaines s’avère alors parfois difficile à définir.

Le parent et le professionnel peuvent vite se laisser emporter par des affects dans une relation qui touche à ce que nous avons de plus précieux : l’enfant.

Il faudra tant à l’un qu’à l’autre toute l’attention, la distance et la lucidité nécessaire pour parvenir à une relation professionnelle qui protège chacun des protagonistes.


Un véritable travail de préparation, de structuration et de communication est nécessaire. L’entretien préalable ne doit pas se résumer à des contingences admiratives et matérielles.

Il est le lieu où doivent se poser toutes les attentes, non pas des deux parties mais des trois ; l’enfant étant au centre de cet engagement professionnel.


Pour que cela se fasses au mieux il faudra faire montre de patience et de diplomatie mais aussi de détermination. Il s’agira de cultiver une relation respectueuse et bienveillante mutuelle.


Le parent employeur devra tenir compte du cadre de travail particulier de l’assistant(e) maternel(le) ; garder à l’esprit que le lieu de travail est aussi le lieu de vie de toute une famille et ainsi respecter la vie privée de celle-ci.


L’assistant(e) maternel(le) quant à lui devra s’informer du mode de vie, des principes et des valeurs de son employeur et s’assurer qu’elles sont compatibles avec les siennes.


Il est capital de créer un cadre sain et serein pour que la transition et la transmission entre le parent et l’assistant(e) maternel(le), qui se répète tous les jours pendant des mois ou des années, offre à l’enfant un sentiment de sécurité et de confiance .


C’est du devoir des adultes, parents et assistant(e) maternel(le) de rester vigilants quant à leur relation au quotidien pour qu’elle soit de la plus grande qualité possible afin d’offrir à l’enfant les moyens de s’élever en toute sérénité.


Empathie, courtoisie, respect, bienveillance, ouverture d’esprit, écoute, entente, adaptabilité…

Toutes ces attitudes et bien d’autres encore seront nécessaires pour définir et entretenir un engagement garant du bon épanouissement de l’enfant.


Il va s’agir, pour les deux signataires du contrat, de préparer celui-ci au mieux.


Chacun devra définir ses besoins et ses priorités autant que ces possibilités et ses limites.

Pour cela il faudra travailler en amont et la forme et le fond.


Prendre le temps de mettre par écrit ses propositions comme ses attentes, travailler et affiner ses formulations, choisir son vocabulaire ; donner au fond de sa pensée la forme verbale la plus précise et claire possible.


En limitant les quiproquos, les incompréhensions, les imprécisions, l’échange d’informations explicites limitera les risques de conflits et favorisera une relation de qualité.

Ce travail d’élaboration demande un regard lucide et objectif sur soi et ses motivations ; il faudra lui accorder le temps et l’attention qu’il mérite et savoir reconnaître quand une aide extérieure s’avère nécessaire.


Les intervenants du R.A.M. comme les professionnels de l’aide à la personne (thérapeute, coach, psy) peuvent vous accompagner dans votre travail de préparation que vous soyez parent ou assistant(e) maternel(le).


La fonction de parent employeur et le métier d’assistant(e) maternel(le) nécessitent une implication et un investissement particulier et personnalisé;

Ceci est incontournable pour que chacun puisse être à la hauteur de son engagement et au service de l’enfant.




7 vues

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com